Le 25 Août 2015

De Plérin à nos magasins, nos engagements en faveur des éleveurs de porc

De Plérin à nos magasins, nos engagements en faveur des éleveurs de porc

De Plérin à nos magasins, nos engagements en faveur des éleveurs de porc

Dès le début de la crise du prix du porc nous avons tenu à réaffirmer nos engagements en faveur de la filière porcine française ainsi que notre soutien aux éleveurs. Ainsi, le 19 août nous avons confirmé acheter nos porcs à 1,40 € le kilo au marché au cadran de Plérin. Rappelons que nous avions été les premiers à appliquer l’accord de revalorisation de prix payés aux producteurs, une initiative saluée par la Fédération Nationale Porcine. C’est parce que nous sommes le seul distributeur à être producteur/commerçant que nous pouvons tenir nos engagements de longue date  : cela fait plus de 20 ans que nous nouons des partenariats avec des éleveurs français et investissons dans des outils de production installés dans l’Hexagone. Aujourd’hui nous travaillons avec 16 000 éleveurs français en limitant au maximum les intermédiaires. Ainsi, les produits de notre marque de charcuterie Monique Ranou sont à base de porc 100 % français, fabriqués dans nos sept unités de production de Bretagne et d’Auvergne. 

Dans chaque point de vente, nos adhérents nouent de très nombreux partenariats avec des éleveurs locaux sur le terrain. C’est le cas de Grégory Golliot, gérant de l’Intermarché de Cucq dans le Pas-de-Calais. Il a fait faire le tour de son magasin aux agriculteurs en colère, venus déverser du fumier et du lisier sur le parking de son point de vente. « Pour ma viande, je travaille avec un grossiste d’Outreau qui m’achète les plus belles bêtes du secteur, argumente-t-il. Mes clients savent que c’est de la viande locale de qualité. {…} On a bâti notre notoriété là-dessus. C’est un choix de proposer des produits issus de filières courtes de qualité. » Après plus d’une heure d’inspection des rayons les éleveurs repartiront convaincus de l’engagement de Grégory Golliot et « sans avoir vidé une remorque », précise la Voix du Nord. 

Cet engagement auprès des éleveurs profite aussi à nos clients et notre adhérent Baptiste Saby le prouve. Dans son point de vente de Lamure-sur-Azergues (Rhône) il propose de nombreuses pièces de viande issues directement d’élevages du département. « C’est vrai qu’il y a un surcoût mais on peut arriver à le mettre en valeur. Les consommateurs répondent présents car on leur donne de la qualité et ils le savent, assure-t-il dans les colonnes du quotidien le Progrès. Et puis tout cela marche bien parce que l’on s’entend bien tous ensemble ». Une bonne entente qui garantie des revenus stables aux éleveurs et des produits de qualité à nos clients et ce, depuis plus de 20 ans.

retour